Centres de dépistage Covid-19 : l’Etat doit mettre à jour Google Maps rapidement ! - Partoo

Datas locales et Covid-19 : quels challenges ?

Début janvier, Google prenait la décision d’accompagner les différents gouvernements du monde dans la diffusion des informations concernant les centres de dépistage et de vaccination Covid-19 en les référençant sur Google Maps.

En effet Google Maps est le GPS le plus utilisé au monde et génère des milliards de vues chaque jour, notamment via Google My Business sur des recherches mobile ou ordinateur. C’est ainsi la première source d’informations des citoyens français qui souhaitent se rendre dans un centre de dépistage ou de vaccination proche d’eux.

En France, les données sont apparues le 10 janvier sur Google mais les informations diffusées sont à la fois incorrectes et incomplètes.

Cette annonce a pourtant été reprise de manière positive par de nombreux sites d’actualité dès le 11 janvier comme 20 minutes, Doctissimo, Presse Citron, Numerama ou encore La Dépeche.fr

Dans cet article nous allons répondre à différentes questions : D’où viennent ces données ? Pourquoi sont-elles incomplètes ? Quels problèmes cela soulève-t-il ? Comment peut-on compléter et mettre à jour ces informations ? Pourquoi l’Etat doit-il le faire de manière urgente ?

Pour bien comprendre le fond du problème, un rapide coup d’œil aux informations actuellement disponibles sur les centres de vaccination / dépistage en France et aux États Unis suffit (cf. ci-dessous).

Ainsi, comment peut-on demander aux citoyens de s’organiser correctement sans leur fournir de numéro à appeler ou des horaires d’ouverture à jour… ?

Pourquoi les données de centres de dépistage doivent être mises à jour sur Google Maps ?

Les gens ne cherchent plus sur des sites web, ils cherchent sur Google

Depuis plusieurs mois, l’Etat collabore avec les laboratoires de biologie médicale publics et privés pour mettre à jour la donnée des centres de dépistage et plus récemment les centres de vaccination sur une base de données centrale (data.gouv). C’est un travail colossal mené par le centre de crise sanitaire de la DGS en lien avec le Ministère de la Santé.

Cependant le vrai problème est aujourd’hui beaucoup plus l’accessibilité de la donnée en ligne par le grand public que sa mise à jour.

La question reste la suivante : comment trouver un centre de dépistage près de chez soi ?

La réponse du gouvernement : le site sante.fr

En effet, les données du gouvernement sont issues d’une base de données data.gouv diffusée sur le site grand public sante.fr – qui à la date du 17 janvier, rencontre malheureusement quelques bugs.

Ainsi il n’est plus possible d’accéder à la liste des centres de dépistage puisque tous les liens censés abriter les données concernant les centres de dépistage renvoient aujourd’hui vers une unique url présentant les centres de vaccination…

Ces mêmes centres sont d’ailleurs référencés sous la forme d’une liste textuelle (vraiment dommage) sur laquelle manquent de nombreuses informations, à commencer par les horaires par exemple. La prise de rendez-vous est ensuite faite sur Doctolib, qui dans la majorité des cas renvoie vers un standard téléphonique…

Qu’est ce que Google a décidé de faire ?

Google a donc décidé d’accompagner les gouvernements dans la diffusion des informations des centres de dépistage et de vaccination en les diffusant sur Google Maps.

Sur son site, Google explique donc clairement : « À mesure que les autorités administratives et les services de santé publique publient des informations sur le dépistage de COVID-19, nous mettons tout en œuvre pour que les internautes puissent facilement les trouver avec la recherche Google, tout en respectant les procédures et les recommandations locales concernant le dépistage. »

A l’heure actuelle, Google a donc récupéré les données fournies par le gouvernement – mais uniquement de manière partielle (seulement les adresses pour la grande majorité) ce qui fournit des informations limitées aux internautes – pas de site web, pas d’horaires, manque d’attributs comme « besoin de rendez-vous » / « besoin d’ordonnance », etc.

Ces fiches Google My Business sont dites « libre de doit » c’est-à-dire qu’elles n’ont pas de propriétaire et ne peuvent donc pas être mises à jour actuellement. C’est à l’Etat et en particulier aux ARS d’en récupérer la propriété et de les mettre à jour pour permettre aux citoyens de se renseigner correctement.

Contrairement aux États-Unis (voir capture d’écran précédente) ce sujet n’a pas encore été pris en main par la France, chaque jour de retard causant de vrais problèmes logistiques pour les citoyens qui ne peuvent pas facilement accéder à cette information – le site sante.fr n’étant plus 100% fonctionnel.

Et Google de préciser : « La disponibilité des tests et des centres de dépistage varie selon la région, et peut changer fréquemment. Les informations sur les centres de dépistage ne vous sont fournies qu’à titre indicatif. Suivez les directives émises par le ministère de la Santé. »

C’est donc bien au ministère de la Santé de veiller à la mise à jour des données du système médical français…

D’où viennent ces données aujourd‘hui en France ?

Pour renseigner ses utilisateurs, Google a utilisé les données fournies par le gouvernement de manière publique. Il s’agit d’un jeu de données qui centralise les sites où peuvent être effectués des tests virologiques (RT-PCR) / des vaccins :

  • Localisation / géolocalisation du site
  • Les modalités de prélèvement & le type de public accueilli
  • Les horaires d’ouvertures du site (public & personnes prioritaires)
  • La nécessité ou non de prendre rendez-vous
  • Le téléphone / email
  • Le site internet pour prendre rendez-vous le cas échéant

Ces données de data.gouv sont remontées par des enquêtes en ligne auprès des laboratoires de biologie médicale publics et privés (Labosud, Cerballiance, Biogroup…) menées par le centre de crise sanitaire de la DGS. Les données évoluent donc régulièrement en fonction des données des laboratoires en accord avec les ARS.

Si les données publiques incluent bien les horaires, il semble donc urgent de mettre à jour la première source d’informations des citoyens sur ce sujet (Google) et d’indiquer les données complémentaires de chaque centre de dépistage et de vaccination.

La création de nombreux « doublons »

Il est important de noter que les données riches dont nous parlons (horaires, téléphone, attributs…) sont déjà en partie sur Google My Business, sous la forme de ce que l’on appelle des « doublons ».

En effet, les centres de Covid 19 sont toujours adossés à des structures physiques que sont les réseaux de laboratoires d’analyse médicale privés ou publics.

Ainsi, ci-dessous on voit bien que le centre de dépistage est à l’intérieur du laboratoire Kuaté, situé à la même adresse. Et la situation est similaire pour tous les centres de dépistage :

  • Une fiche « Centre de Dépistage » libre de droit et sans information
  • Une fiche « laboratoire » avec toutes les informations nécessaires aux internautes mais que personne ne regarde ! J’ai dû aiguiller plusieurs amis sur le sujet, tellement les internautes sont mal redirigés lorsqu’ils cherchent une information aussi simple que des horaires…

En effet, il n’y a aucun lien entre ces deux fiches sur internet… mise à part la même adresse !

Comment est-il possible de compléter les informations sur Google Maps facilement ?

La donnée des horaires, sites web, numéros de téléphone des centres de vaccinations et des centres de dépistage est accessible de deux manières :

  • Via les laboratoires d’analyse directement
  • Via la base data.gouv mise à jour par ces mêmes laboratoires

« Une API entre la base de donnée data.gouv et Google Maps permettrait donc de mettre à jour les informations des centres de dépistage et de vaccination »

Mieux encore, il serait possible de mettre aussi à jour ces données dans d’autres GPS comme Waze, Here ou encore Apple Maps – ce qui se fait déjà aux Etats Unis depuis plusieurs mois. Ce n’est pas le métier du gouvernement c’est pourquoi il pourrait être utile de collaborer avec des société spécialisées sur ce sujet.

Chez Partoo, nous avons décidé de proposer nos services gratuitement au gouvernement pour simplement connecter la base de données data.gouv aux fiches Google Maps des différents centres de dépistage et de vaccinations.

Nous avons eu plusieurs personnes du Ministère de la Santé par mail et téléphone, qui nous ont expliqué que « la mise à jour des données des centres sur le site Santé .fr était la priorité et qu’ils n’avaient pas le temps de s’occuper de Google Maps ».

Bref, pas besoin de nous…

Pendant ce temps, tous les internautes sont redirigés vers un site non fonctionnel, perdent leur temps à trouver la bonne information, abandonnent ou se déplacent sans savoir si le centre de dépistage est ouvert / disponible. La même chose est elle prévue pour les centres de vaccination ?

Chez Partoo, nous accompagnons plus de 150 000 points de vente dans la mise à jour de leurs données locales (adresses, horaires, site web, photos, attributs…) sur une vingtaine de plateformes partout dans le monde. Nous employons à date près de 150 personnes en France et dans 4 autres bureaux à l’international.

En particulier nous travaillons déjà avec de nombreuses structures de santé que ce soit des maisons de retraites, des laboratoires d’analyse médicale ou encore des cliniques privés.

Nous serions ravis de pouvoir accompagner le gouvernement sur ce sujet et pensons que la collaboration entre le public et le privé est indispensable pour faire avancer les choses plus rapidement.

Nous espérons n’être pas les seuls à le penser…

Si vous connaissez des gens qui se chargent de ces sujets au sein du gouvernement, n’hésitez pas à leur transférer cet article.

Merci d’avance !

Prochains articles