Google Merchant Center : des données qui valent de l'or - Partoo

Les retailers qui gèrent plusieurs points de vente peuvent s’aider des données fournies par Google Merchant Center pour construire leur stratégie. Voici comment. 

Depuis novembre 2020, Google permet de présenter gratuitement les listes de produits en bas de la fiche Google My Business. Il s’agit d’un équivalent non payant des Local Inventory Ads, le Google Merchant Center, disponible en Europe. Voici à quoi ça ressemble : 

Liste de produits Google My Business

Qui est concerné ? 

Toute entreprise gérant des points de vente en Allemagne, Australie, Autriche, Brésil, Canada, Danemark, Etats-Unis, France, Japon, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède et Suisse, y a accès. L’ouverture à de nouveaux pays sera indiquée sur la page de présentation de Google Inventory Ads. 

Comment accéder aux données de Google Merchant Center ? 

Pour l’instant, les rapports à disposition des utilisateurs sont minimalistes, mais ils fournissent tout de même assez de données pour intéresser les entreprises locales. 

Tout d’abord, pour faire apparaître les produits en bas de la fiche Google My Business, il suffit de sélectionner “local surfaces” dans l’interface de Google Merchant Center. Pour plus de détails, voir la fiche support de Google.  

Ensuite, pour accéder aux données, rendez-vous sur le tableau de bord local qui reprend les fiches produits gratuites. Une fois dans l’interface Google Merchant Center, ouvrez l’onglet “Performances”, puis cliquez sur “Fiches produits gratuites”. Là, vous trouverez le nombre de clics, d’impressions et le CTR (taux de clics par pages affichées) sur plusieurs périodes organisées par produit, marque et catégorie. 

Rapport Trafic Google Merchant Center

Des informations similaires pour les « fiches produits gratuites » non locales se trouvent aussi dans l’onglet Google Shopping, mais sans les informations locales. 

Rapport de performances Google Merchant Center

Le rapport “Produit” est généralement celui qui contient le plus de données, mais chacun peut donner des conseils utiles pour l’optimisation.

Les listes de produits locaux gratuits n’apparaissent que jointes aux knowledge graphs de Google My Business dans les SERP (les pages de résultats de Google), ou dans le Finder local / Google Maps, comme indiqué ici :

Conséquence, ces listes apparaissent principalement pour les requêtes de marque (lorsqu’un internaute tape directement le nom de la marque dans la barre de recherche). Tout comme la majorité des knowledge graphs de Google My Business, d’ailleurs. 

knowledge graph avec inventaire produits

En tant que telles, les données de Google Merchant Center fournissent des informations uniques sur ce que recherchent les personnes qui connaissent déjà la marque. Les données par point de vente ne sont pas disponibles, cependant, c’est donc à chaque utilisateur de faire sa propre analyse. 

Comment interpréter ces données ? 

Prenons une chaîne de magasins spécialisée dans les produits électroniques. Dans le tableau de bord, le filtre «par marque» lui permet de voir qu’au cours d’une période donnée, les produits d’une marque en particulier ont enregistré 10 000 clics à partir du widget produit Google My Business.

Dans les analytics, il est possible de créer un rapport pour visualiser les visiteurs arrivés depuis Google vers une page produit précise. Ensuite, un filtre permet d’ajouter un rapport selon la localisation des utilisateurs. Certes, ce n’est pas parfait mais ça peut donner une idée générale des villes les plus demandées pour un produit en particulier. On peut obtenir le même résultat en choisissant l’option “par produit”. 

Les données « par catégorie » ne sont pas aussi utiles, car il n’est pas possible de les filtrer par produit et/ou par marque. Cependant, elles peuvent donner une idée générale des catégories qui fonctionnent le mieux par zones géographiques. 

Comment profiter au mieux des informations de Google Merchant Center ? 

Et pour aller plus loin et examiner les taux de conversion par marque, produit et emplacement et déterminer les plus performants ? Il faut lire entre les lignes des algorithmes de Google. En effet, plus vous proposez de produits, moins vous aurez de données pour chaque produit, car Google semble les alterner régulièrement. Et justement, avec cette rotation, le moteur de recherche donne de précieuses informations. Il doit y avoir un algorithme qui décide quels produits s’affichent sur chaque page Google My Business et à quel moment. Et compte tenu de la quantité de données auxquelles Google a accès, il comprend probablement mieux que vous que vous ce qui fait cliquer vos clients. La surveillance de ces modèles est probablement l’une des meilleures informations pour savoir comment commercialiser des produits et des marques sur votre propre site.

Pour Virginie David, product marketing specialist chez Lengow, il faut capitaliser sur ces informations. Après la phase d’observation, elle conseille d’envoyer uniquement les top produits. Objectif : être sûr que ceux qui s’affichent sont les meilleures ventes. Et là, les statistiques de Google Merchant Center peuvent aider à affiner le choix : “Le taux de clic va donner une indication sur l’attrait qu’ont les internautes pour l’annonce (titre, image, ect) et le taux de conversion reflètera la qualité de l’annonce, du produit proposé et sa correspondance avec les recherches des internautes”. Pour être plus efficace, la sélection doit être spécifique à chaque emplacement. Très peu de commerçants utilisent déjà cette méthode, c’est une façon de se démarquer de la concurrence.  

Et pour augmenter encore le taux de clics

Et pour augmenter le taux de clics, l’experte Google Merchant Center conseille aussi de jeter un oeil aux mots-clés les plus recherchés dans Google Ads pour les inclure dans le nom des produits. Par exemple, pour les internautes (et donc pour Google) une télévision led est peut-être plus populaire sous le mot-clé TV. Autant le choisir dans le titre !

Pour aller encore plus loin, ces données peuvent alimenter une campagne de publications Google My Business afin de promouvoir des produits populaires. Notamment via les posts, qui apparaissent en bas du knowledge graph et peuvent renforcer l’offre du widget Produit.

Prochains articles