Découvrez le témoignage de Cash Piscine - Partoo

Découvrez le témoignage de Cédric Guiraud, Directeur Général Adjoint chez Cash Piscine. Au cours de cet échange, vous comprendrez les enjeux qui ont poussé cette enseigne à utiliser une solution pour référencer ses points de vente.

Bonjour Cédric, pouvez-vous nous décrire Cash Piscine en quelques mots ?

« Cash Piscines France est une société créée il y a 20 ans. Au commencement ce sont 5 sociétés actionnaires issues du milieu de la construction qui ont constaté qu’au début des chantiers il y avait une déperdition de clients : en effet pour tout ce qui était consommable et entretien les clients s’orientaient vers la GSB (grande surface de bricolage) ou la GSA (grande surface alimentaire). 

Ils ont remarqué qu’il n’y avait pas encore de grande surface dédiée à la piscine et c’est comme ça qu’est né le concept de Cash Piscine, à l’époque sur des surfaces de 300 à 400m2, et la société a commencé avec des produits d’entretien et des piscines semi-enterrées à construire soi-même. Petit à petit, les gammes se sont diversifiées (piscines hors-sol, spas gonflables) et on compte 102 points de vente en France métropolitaine à ce jour. »

Quelles sont vos missions en tant que Directeur Général Adjoint ?

« Je suis responsable de l’organisation en central du référencement de produits, de la stratégie de communication unifiée, du support informatique des magasins via un logiciel uniformisé et du travail sur l’image de marque. »

Vous utilisez la solution Partoo depuis maintenant 3 ans, quels étaient les enjeux propres à votre secteur et quelles problématiques aviez-vous à l’époque du lancement de ce projet ?

« Nous avions une équipe réduite et la problématique était celle du changement d’horaires et de la création de fiches sur google : c’était très chronophage et n’engendrait que peu de valeur ajoutée. Nous avions donc besoin d’un outil pour centraliser tous ces process et pour gagner un temps considérable. »

Est-ce que vous voyez des complémentarités entre vos fiches Google et votre site web qui indiquent aussi des infos sur vos points de vente ?

« Oui complètement parce que Google est passé en quelques années d’un simple moteur de recherche à une véritable régie gratuite et payante. Il y a une réelle complémentarité sur les 2 volets car beaucoup de clients trouvent Cash Piscine grâce à Google. Ce que nous on peut faire sur notre site internet va intéresser Google et le fait de jouer le jeu de Google via les fiches Google My Business, permet d’avoir une véritable synergie entre tous les supports et d’être présent au moment où les internautes vont nous chercher. Donc la complémentarité est évidente et surtout efficace. »

Quel conseil donneriez-vous aux entreprises qui délaissent totalement le SEO au profit du SEA ?

« Déjà, l’un ne va pas sans l’autre. Une bonne stratégie de référencement est équilibrée. Google apprécie l’expérience qu’on donne aux clients. Avoir un budget fort sur le SEA et faire de la conquête mais offrir en parallèle une expérience sur le site qui n’est pas terrible avec un contenu inadapté, va entraîner un taux de rebond énorme. On n’aura pas cet équilibre, on va perdre cette complémentarité entre le référencement naturel et le référencement payant. C’est obligatoire d’avoir un véritable équilibre entre les 2 et de véritables objectifs pour les 2, l’un ne va pas sans l’autre. »

Quels process avez-vous mis en place en interne sur la partie référencement ? Et pour traiter les avis ?

« On a une volonté de mettre en place une véritable stratégie locale. Il y a 5 ans, on a refondé notre projet digital et on avait fait le choix d’avoir un site internet par magasin pour justement garder ce lien local. Cela nous semblait très important et permettait d’avoir une complémentarité entre un commerce physique et la digitalisation de ce commerce.  On misait déjà depuis plusieurs années là-dessus.

On travaille sur un marché très saisonnier, donc on essaye d’avoir un suivi accru sur les mois principaux d’activité et en plus de ça l’outil Partoo nous permet d’avoir des alertes en cas de problème sur certains avis ce qui nous permet d’être réactif et de réduire le temps d’attente du client par rapport à son litige ou sa remarque. Une personne de notre équipe suit cela de façon journalière pendant les hautes saisons. »

Quels ont été les critères de choix au moment où vous avez pris la décision de faire appel à un prestataire de SEO local ?

« D’abord le contact client. Et puis le projet était très intéressant, Partoo était très motivé, et les tarifs attractifs. Il était important pour nous d’avoir une équipe à l’écoute et adaptée à notre structure, c’est-à-dire surtout flexible. »

Que vous apporte votre chargé de compte, Louis, en plus de la solution Partoo ?

« De la veille et du support principalement, ce qui fait que quand des problématiques se posent à nous, nous n’hésitons pas à l’appeler si c’est nécessaire.

Sa présence et sa disponibilité nous permettent d’avancer, sur des petits sujets comme sur des sujets plus importants. »

Quels KPIs suivez-vous en priorité sur la plateforme Partoo et pourquoi ?

« Le nombre d’avis et les notes car ces deux indicateurs peuvent être le reflet d’un problème en magasin (problème au niveau de l’équipe, de la structure…). On regarde aussi quel est le trafic web généré par ces canaux-là. »

Est-ce que vous partagez ces statistiques avec vos directeurs de magasins ?

« Oui, une fois par an, pendant un séminaire. On se pose aussi la question de faire évoluer notre structure pour que dans le futur chaque responsable puisse avoir accès à ces pages pour les administrer et pour pouvoir répondre aux avis directement. »

Est-ce que vos habitudes ont changé depuis le début de la crise sanitaire ?

« Ce n’est pas tant des changements profonds, c’est plutôt des accélérations puisqu’on avait déjà en tête notre stratégie digitale, on savait où on voulait aller. On ne s’était pas fixé la bonne échéance, elle était bien plus proche que ce qu’on avait pu penser, et que ce soit nous, nos magasins ou même nos clients étaient plus en capacité d’accepter ces changements. Et la crise du covid a fait qu’on a vraiment accéléré la digitalisation des relations avec nos clients sur plusieurs supports. Le déploiement du click&collect par exemple a été une source de réussite et de satisfaction pour notre réseau cette année. Je dirais que le covid a accéléré beaucoup de choses. »

Retrouvez tous nos témoignages clients ici.

Prochains articles