Le suivi des performances de vos fiches Google Business Profile évolue. Voyons ensemble pourquoi c’est une opportunité à saisir.

Qu’est-ce qui change ?

La méthode de calcul n’est plus la même : Google ne distingue plus les différents types de recherches (découverte, directe, marque) et n’affichera bientôt plus ces statistiques.

A la place, vous aurez accès à des données beaucoup plus précises : les requêtes exactes utilisées par les internautes pour vous trouver. En effet, Google va afficher la liste des mots-clés sur lesquels vos établissements se positionnent dans les résultats de recherche. Un indicateur précieux et très intéressant.

Le nouvel affichage des statistiques Google Business Profile
Le nouvel affichage des statistiques Google Business Profile

Concrètement, la section analytics « recherche » a été remplacée par l’onglet « recherche par mots-clés » dans le back-office. Une répartition des requêtes par supports et appareils (ordinateur, mobile, Google, Maps…) est aussi accessible dans la section « vues ».

Le changement est certes un peu soudain, mais c’est une opportunité à saisir.

Besoin de plus d’informations sur le changement d’API ? Vous pouvez lire notre article récapitulatif dédié.

Une belle opportunité à saisir

Oui, la distinction entre les types de recherches était efficace. Mais elle manquait de finesse et laissait peu de place à l’analyse détaillée de vos performances. Les nouvelles statistiques remédient à ce manque de granularité. Vous aurez désormais accès à beaucoup plus de données pertinentes.

Avec les mots-clés, vous savez en un coup d’œil comment les internautes trouvent vos fiches d’établissement. En plus d’affiner le suivi de vos statistiques, c’est également l’occasion d’adapter votre stratégie en fonction des résultats.

Il y existe plusieurs types de recherches indirectes :

  • Les recherches liées aux catégories : ce sont les principales recherches indirectes. Elles sont génériques et peuvent inclure des noms de ville dans certains cas. Quelques exemples : « magasin de bricolage », « restaurant Paris », « coiffeur Lyon » ou « épicier ». Elles représentent généralement entre 50% et 80% des recherches indirectes. Il est donc crucial de bien choisir vos dix catégories. Pour en savoir plus, voici un article dédié à ce sujet.
  • Les recherches liées aux attributs : l’internaute cherche la caractéristique d’un point de vente « restaurant livraison », « magasin parking », « vente de voitures neuves », « fleuriste paiement carte de crédit ». Google affiche ensuite une liste de points de vente ayant renseigné ces attributs sur leurs fiches d’établissement. Ce sont plutôt des requêtes de « longue traîne » : très nombreuses, mais avec des volumes de recherche assez faibles.
  • Les recherches liées aux services ou menus : l’internaute recherche un service ou un menu, « vidange », « prêt immobilier », « menu restaurant la plage » ou « soin du visage » par exemple. Google met en avant une liste de points de vente qui ont pris le temps d’ajouter leurs services ou menus sur Google Business Profile. Voici un article récapitulant l’importance des services pour le référencement local. 
  • Les recherches liées aux produits : l’internaute cherche un produit (« pelle » ou « tuyau d’arrosage » par exemple) et Google lui propose une liste de points de vente vendant l’article souhaité autour de lui.

Être capable de se positionner sur les services, produits et attributs clés pour votre activité est un puissant avantage concurrentiel. C’est la meilleure stratégie pour décupler vos apparitions dans les recherches découvertes. Justement, l’affichage des mots-clés est pensé pour vous aider à booster votre stratégie web-to-store. 

Utiliser les mots-clés pour différencier les types de recherches

Imaginons qu’une part importante du trafic de vos fiches d’établissement proviennent de recherches produits. Cela signifie que c’est un axe de développement stratégique pour vous. Il serait donc avisé de travailler encore plus cet aspect, en optimisant les sections correspondantes de vos fiches d’établissement par exemple. 

Vous pouvez utiliser Local Surfaces de Google pour afficher gratuitement des produits sur vos fiches d’établissement. Pour l’activer, il faut disposer d’un flux d’inventaire de produits locaux distincts qui répertorie les articles disponibles en magasin. L’autre prérequis est d’associer votre compte Merchant à Business Profile. 

L’autre option ? Local Inventory Ads, le programme de publicité hyperlocale de Google. Les annonces sont similaires à celles de Google Shopping, à une différence près : le moteur de recherche affiche le prix et la disponibilité des produits dans les magasins à proximité de l’internaute. C’est une solution web-to-store pensée pour booster le trafic en point de vente. 

Attaché à l’ancienne distinction des recherches directes, découvertes et par marque ? Pas de problème. En isolant vous-même les requêtes qui contiennent le nom de votre entreprise, vous pourrez obtenir le même résultat.

Comment votre plateforme Partoo va évoluer

L’affichage des statistiques Google Business Profile change et Partoo aussi.

Prochaine étape : l’intégration des statistiques par mots-clés sur la plateforme.

Elles seront bientôt disponibles dans votre interface où vous pourrez les exporter dans un fichier Excel. Facile de trier ensuite les recherches qui contiennent le nom de votre marque et les autres. Vous pouvez même aller encore plus loin en vous concentrant sur les requêtes liées aux catégories, services, produits…

Sur Partoo, la partie « recherche directe, marque et découverte » va donc disparaître au profit des recherches par mots-clés. C’est le seul changement notoire à venir. 

Les autres indicateurs eux n’évoluent pas. Voici un récapitulatif des fonctionnalités que nous proposons pour suivre vos statistiques de visibilité sur la plateforme.

Des questions ? N’hésitez pas à contacter nos équipes.  

Prochains articles